Concept - Red Bull Dernier Mot
Concept
Seras-tu le meilleur
improvisateur de France ?
Red Bull Dernier Mot rassemble les meilleurs MCs de l’Hexagone pour un battle d’un nouveau genre. Le but ? Avoir le dernier mot !

Enraciné dans la culture des battles de rap, Red Bull Dernier Mot ravive les fondamentaux de la discipline et met les MCs face à leurs propres limites : exit les attaques faciles ou les rimes préparées à l'avance ; ici, les sujets sont imposés et dévoilés en direct pendant le battle.

Savoir rimer est une chose mais improviser en est une autre, ce qui fait de Red Bull Dernier Mot un challenge particulièrement original : au-delà de la rime, c'est avant tout la vivacité d'esprit et le sens de l'improvisation qui comptent. Les compétiteurs qui montent sur scène n'ont qu’une seule option : réagir en direct, répondre sur l’instant, inventer en une seconde la rime qui fait mouche tout en respectant le sujet.

Red Bull Dernier Mot, c’est la rime sans filet, un croisement inédit entre le clash et l’improvisation - deux disciplines rarement réunies dans un seul et même contest !

L’art d’avoir toujours raison

Lorsqu'ils montent sur scène, les MCs - qui s'affrontent deux par deux - ne savent pas de quoi le battle sera fait : sur un grand écran, s'affichent alors aux yeux de tous des mots ou des images qui seront les seuls sujet valables aux yeux d'un jury impitoyable - et d'un public qui réagit en direct.

Suivant la règle millénaire du « pile ou face », c’est l’un ou l’autre des MCs qui lance l’assaut : le premier attaque et le second répond, mais tous deux doivent faire preuve d'une réactivité maximale pour enchaîner les rimes durant ces battles éclairs - de 60 à 120 secondes selon les rounds.

Et le challenge est de taille : seriez-vous capable d'improviser au sujet d'un panneau de signalisation routière ? D'un billet de 5 euros ? D'un portrait de Donald Trump ou d'un jouet pour enfant ?

Même si certains rounds se jouent sur sujet libre, le défi reste le même et la pression ne retombe jamais : la créativité doit être immédiate, l’originalité constante, l’improvisation permanente.

Etre un pro de la rime ne suffit pas : s'il faut être vif et bon rimeur, il faut aussi être capable d'interpréter sa rime pour enflammer la salle. La technique est une chose ; la prestance en est une autre.

Ni battle de rap ni concours d'éloquence, ni grand oral ni concours de rimes, Red Bull Dernier Mot tient du rap autant que du théâtre, de la plaidoirie autant que du concours d'impro. Ouvert à tous - rappeurs, slameurs, plaideurs, comédiens, menteurs, moqueurs ou freestylers mais avant tout beaux-parleurs… - Red Bull Dernier Mot est ce contest unique en son genre qui pourrait voir un avocat habitué des prétoires envoyer au tapis une star du rap un peu trop sûre d'elle ; mais aussi un parfait outsider rafler d’improbables lauriers face à cet avocat. Puisque seuls comptent l'agilité verbale, le sens de l’improvisation et l'éloquence.

C’est ça, Red Bull Dernier Mot. L’habit ne fait pas le mot...



Face à un jury composé d'experts, les MCs seront jugés sur quatre critères fondamentaux :

  • Créativité : capacité à produire des rimes inattendues, à impressionner un jury composé d’experts rompus à ce genre d’exercices.
  • Rythme : le battle est un combat musical. Le MC doit faire preuve de rythme et de musicalité, faire corps avec la musique et ne pas se contenter d’enchaîner de simples ph(r)ases.
  • Valeur poétique : la rime doit être maligne, juste et bien troussée et, surtout, elle doit faire corps avec le sujet. L’attaque la plus facile n’est pas toujours la plus efficace…
  • Improvisation : sans doute le critère le plus important dans un tel contest. S’il est souvent possible de préparer quelques cartouches avant de se lancer dans un battle, le format de Red Bull Dernier Mot impose une gymnastique bien plus radicale : face aux sujets imposés, c’est en direct qu’il faut inventer ses propres rimes...

Comment participer

Pour avoir une chance de participer à la deuxi!me édition de Red Bull Dernier Mot, rien de plus simple : du 1 juillet au 12 août, les candidats sont invités à réaliser une vidéo d’improvisation de 60 secondes sur le site redbullderniermot.com et sur l’application Android et iOS Red Bull Dernier Mot.

A partir du 12 août, le jury de Red Bull Dernier Mot visionnera l’intégralité des vidéos et sélectionnera les concurrents de chaque qualification.

Mais avant de déposer sa candidature, mieux vaut s’entraîner un peu… Un module de training permet aux MCs de se familiariser avec les règles et le fonctionnement du contest.

Le principe est simple : le participant sélectionne un beat et lance l'enregistrement de sa session d’improvisation. Toutes les 10 secondes, un nouveau mot apparaît à l'écran, sur lequel il doit improviser et rimer. Le MC peut ensuite visionner sa performance autant de fois qu'il le souhaite et la partager sur les réseaux sociaux.

Attention : si les MCs peuvent lancer autant de sessions training qu’ils le souhaitent, ils n'ont le droit qu'à deux tentatives lorsqu'ils décident d'enregistrer leur véritable vidéo de candidature.

MOUV
Nous utilisons des cookies pour que ta navigation ait plus de flow. En continuant, tu acceptes leur utilisation. En savoir plus ici