24 mai 2018
Les battles de 8 Mile sont-ils réalistes ?
Jusqu’à quel point 8 Mile est-il resté fidèle à la réalité des clashs ? On a analysé les battles du mythique film.
Les battles de 8 Mile sont-ils réalistes ?

Film majeur de la culture hip-hop, 8 Mile est sorti en 2003, lorsque la carrière d’Eminem était à son apogée. Sans être véritablement un biopic, puisque les noms ont été modifiés et plusieurs aspects romancés, le film retrace les débuts du rappeur en se focalisant sur ce qui l’a fait émerger parmi tant d’autres : les battles. Mais jusqu’à quel point 8 Mile est-il resté fidèle à la réalité des clashs ? On a rembobiné le film pour voir.

Le malaise avant le battle

Avant son premier clash en public, le héros panique et file aux toilettes pour vomir. Cela peut paraître excessif et même passer pour un gag – plusieurs sketches ont repris cette scène et Eminem lui-même l’a parodiée dans le clip "Just lose it". Cependant, elle révèle, à sa façon très exagérée, à quel point le trac avant un battle d’impro n’est pas le même que celui d’un « simple » concert : on ne connaît pas son adversaire, on ne sait pas comment le public réagira et surtout, on prend le risque d’être ridiculisé.

L’omniprésence de l’impro

Si la scène où Rabbit (Eminem) et son pote improvisent devant sa voiture est directement inspirée d’un véritable freestyle avec Proof (rappeur et meilleur ami d'Em, aujourd'hui décédé), d’autres sont un poil fantaisistes. Il s'agit avant tout de montrer ici que l’improvisation est un art de vivre. En revanche, quand le film nous donne à voir un contremaître d’usine qui engueule, en rappant, un ouvrier homosexuel avant que le héros lui explique, toujours en rappant, qu’il faut qu’il se calme, on est plus du côté de la comédie musicale que du réalisme. Cette scène fut en réalité écrite pour réhabiliter l’image d'Eminem, après les polémiques autour de certaines de ses punchlines jugées homophobes.

Le combat final

Excepté son adversaire final Papa Doc (qui ne rappe pas), tous les MC’s affrontés par Eminem ne sont pas des acteurs mais des rappeurs de Detroit recrutés pour leur crédibilité. Même le public est composé à 90 % de rappeurs de la ville, amateurs ou non. Le réalisme s'arrête toutefois là : film oblige, tous les couplets étaient écrits à l’avance.

Battle surprise

Pour motiver les figurants, un concours a été organisé pendant le tournage et les gagnants ont pu se mesurer à Eminem sous la forme de véritables battles d’impro dévoilés dans les scènes bonus du film. À l'origine, la star du film n’était pas censée répondre pour préserver sa voix mais l'esprit de compétition l’a emporté et il a gentiment démoli tous ses adversaires devant le reste du public déchaîné. Il s'est d'ailleurs lié d'amitié avec le plus fort d’entre eux, Marv Won.

La réaction de Papa Doc

Cela peut sembler caricatural : le grand méchant du film refuse de livrer bataille face au couplet du héros et part sans répliquer, sous les huées de la foule. Pourtant, c’est déjà bel et bien arrivé à certains dans la vraie vie : devant tant de pression, pas facile d’assumer et d’avoir un mental suffisamment blindé pour garder son sang-froid et se mettre à improviser une réponse.

Les « reproches »

Certains puristes américains estiment que le film, en ne montrant que des battles parfaits, fausse l'image de la discipline. Sortir sans effort un couplet techniquement impeccable sans hésitation, ce n'est pas la réalité de l’impro et de ce qui fait tout son charme. Autre souci : Eminem n'a jamais gagné cette compétition. Aux Rap Olympics en 1997, Marshall avait perdu en finale contre Juice, monstre de la discipline.

L’impact

Marv Won a tout résumé en déclarant à MTV que le long-métrage avait mis un coup de projecteur sur leur art et fait comprendre au grand public que c’était une vraie discipline. Artik, juré lors de la 1ère édition de Red Bull Dernier Mot, expliquait dans le documentaire La Story d’Eminem, qu’à la fin de la projection à laquelle il assistait, des battles s’étaient carrément improvisés dans la salle de ciné puis sur le parking. C’est dire à quel point, malgré quelques libertés prises avec la réalité, le film a inspiré toute une génération de freestyleurs.

 

 

Dernières news
Reste au courant de ce qui se passe
Voir tout
Si tu as aimé ce contenu,
tu peux dès à présent profiter de bien plus
Inscription
MOUV
Nous utilisons des cookies pour que ta navigation ait plus de flow. En continuant, tu acceptes leur utilisation. En savoir plus ici