Les meilleurs clash du rap français - Red Bull Dernier Mot
5 juillet 2018
Les meilleurs clash du rap français
Booba, Mc Jean Gab'1, Kizito... Retour sur les clash mythiques qui ont marqué le hip-hop hexagonal.
Les meilleurs clash du rap français

De la vanne bon enfant à l'humiliation en règle, les meilleurs improvisateurs le savent : tous les coups sont permis quand il s'agit de déstabiliser son adversaire et rallier le public à sa cause. Une pratique érigée au rang d'art dans le hip-hop : rares sont en effet les rappeurs à ne pas s'être attaqué à un autre MC par rimes interposées. Si l'exercice reste moins décomplexé et popularisé que chez leurs collègues américains, les rappeurs français ont tout de même offert au public de grands moments de clash. Retour sur les plus mythiques d'entre eux.

MC Jean Gab’1 – J't'emmerde

Véritable coup de pied dans la fourmilière du rap français, « J’t’emmerde » n'est peut-être pas le premier clash hexagonal mais c’est encore à ce jour le morceau qui se paie le plus grand nombre d’artistes à la fois : la Fonky Family, Kery James, Ärsenik, NTM, Saïan Supa Crew, Pierpoljak, Sheryo, La Brigade, Pit Baccardi, Lord Kossity, Booba… Inévitablement, c’est également le clash qui aura suscité le plus grand nombre de réponses. Touché.

Sheryo vs Sadik Asken

Un clash enregistré dans les conditions du direct et qui a donc duré très, très longtemps (28 minutes au total). Il faut dire que l’idée était de réunir deux improvisateurs renommés et de leur laisser champ libre. Chacun finit poussé dans ses retranchements mais, de l’avis général à l’époque, la victoire est revenue à Sheryo, qui ne lâche rien du début à la fin.

La Fouine vs Kamelancien

Une époque où La Fouine lorgnait du côté de la West Coast. Pour ce clash, c’est Kamel qui a démarré les hostilités et Fouiny a répondu sur la face B du classique d’Eazy E, « Real Muthaphuckkin G's ». Le rappeur de Trappes s’est fait plaisir en s’étalant tranquillement sur de longs couplets et une outro également fournie, dans un style plutôt laid back et désinvolte. C’était le bon temps.

Rohff vs Booba (et inversement)

Rohff et Booba se sont toujours allégrement clashés par micro interposé mais deux morceaux incarnent particulièrement leur inimitié profonde : le premier est « Wesh Zoulette » de Rohff, le second « A.C Milan » de Booba. Chacun représente parfaitement le style de son auteur : tandis que Rohff se montre hyper nerveux et agressif, un vrai rouleau compresseur qui ne laisse rien derrière lui, Booba, tout en arrogance et nonchalance, exprime avant tout le sentiment de supériorité de son interprète sur la concurrence. Une salle, deux ambiances.

Kizito vs Sinik & Diam’s

Dans la traditionnelle configuration du rappeur méconnu du grand public qui n’a rien à perdre face à des poids lourds qui eux sont carrément exposés, Kizito n’a fait aucun cadeau à Diam’s et Sinik. Le bon point, c’est qu’il a compris qu’il était préférable d’adopter un style plutôt ironique et de se moquer de ses adversaires plutôt que de jouer la carte du MC énervé, et effectivement ça marche, ne serait-ce que pour l’idée d’appeler ses cibles « Tom-tom et Nana », ça se pose là.

Jacky Brown – Gladiator 2002

Un clash entre deux figures du ragga-dancehall, à savoir Jacky Brown des Neg’Marrons et Lord Kossity. Concrètement, les deux hommes s’étaient déjà « affrontés » dans un bon esprit sur le titre « Gladiator » sur la compilation Première Classe. Fin de l'histoire ? Non. Kossity a par la suite remis une pièce dans la machine sur son album solo sans prévenir Jacky, qui a donc répondu à son tour sur ce morceau où il déballe un bon nombre de dossiers sur son rival et met à mal sa réputation de dur.

Zoxea vs Ill vs Sadik Asken

Un clash radio qui a priori n’était pas du tout prévu au programme ; il s’agissait juste de réunir les meilleurs improvisateurs de l’époque pour la fête de la musique de 1999 (Abuz, Sadik Asken, Ill, Zoxea et Busta Flex qui n’a malheureusement pas pu venir). Sauf qu’au bout d’un moment Zoxea est d’humeur taquine et lance les hostilités en s’attaquant à ses collègues, qui lui répondent dans la joie et la bonne humeur, à l’exception d’Abuz qui reste en retrait et interrompt même le clash pour recadrer le freestyle vers une forme plus classique, comme un surveillant séparant des gosses à la récré.

Inscrivez-vous au Red Bull Dernier Mot 2018 ici.

Dernières news
Reste au courant de ce qui se passe
Voir tout
Si tu as aimé ce contenu,
tu peux dès à présent profiter de bien plus
Inscription
MOUV
Nous utilisons des cookies pour que ta navigation ait plus de flow. En continuant, tu acceptes leur utilisation. En savoir plus ici