24 octobre 2017
Un champion du monde au Red Bull Dernier Mot !
Res Turner, double champion du monde du End Of The Weak, figure parmi les concurrents de Red Bull Dernier Mot. Il nous explique sa démarche et détaille son entraînement.
Un champion du monde au Red Bull Dernier Mot !

Que représente Red Bull Dernier Mot par rapport à d’autres battles auxquels tu as participé ?
Ce qui m'a plu, en dehors de l'aspect "battle-rap-impro-classique", c'est le fait d'ajouter des thèmes, des images et des mots imposés. Ça corse le jeu, ça le rend plus intéressant, plus stimulant. Et puis l'organisateur apporte une grande visibilité, qui est très importante en ce qui me concerne, pour mettre par exemple en avant les causes que je défends. C'est un challenge très motivant...

De quelle manière te prépares-tu ?
L'improvisation est un sport cérébral et, comme pour toute compétition sportive, tu n'arrives à des résultats que si tu te prépares. Sans même parler d'impro, rapper le plus souvent possible est déjà un exercice important qui permet de travailler la diction, le flow, l'articulation, l'interprétation ; autant de critères qui vont contribuer à faire de nous de bons improvisateurs. Concernant l'impro pure, elle se travaille dans toutes circonstances, dans ta voiture en écoutant la radio, en répondant au présentateur du JT que tu es en train de regarder, en délirant avec tes potes en soirée, en faisant un "freestyle bag" en rangeant ta chambre ou en faisant ta vaisselle – oui, ça m'est déjà arrivé ! Sinon, l'appli Red Bull Dernier Mot est aussi très bien aussi pour s'entraîner.

Que ressens-tu en regardant les vidéos d'impro de la communauté ?
Je n'ai pas vu grand chose par manque de temps, et j'ai même faillit louper l'inscription, mais le peu que j'ai vu était plutôt bon, voire très bon. Après, une bonne impro dépend de beaucoup de facteurs que l'on ne maîtrise pas forcément : le mental du moment, l'humeur, la forme - je peux être dans une mauvaise passe quand l'adversaire est en feu. Et puis ce battle sous forme de tournoi est difficile car expéditif : même si tu as les qualités pour être le meilleur MC de la soirée, si tu te foires sur un round ça va être chaud pour la suite... Et puis il y a aussi l'ambiance, le public, qui compte beaucoup : le séduire, l'avoir avec soi, c'est très porteur. Les réactions de la foule après une de tes punchlines te galvanisent pour la suite mais cela influence aussi le jury.

Crédits photo : CLACK/HIP OPsession

Dernières news
Reste au courant de ce qui se passe
Voir tout
Si tu as aimé ce contenu,
tu peux dès à présent profiter de bien plus
Inscription
MOUV
OKLM
Nous utilisons des cookies pour que ta navigation ait plus de flow. En continuant, tu acceptes leur utilisation. En savoir plus ici